Un bilan énergétique et CO2 inacceptable

On peut être choqué qu’un crédit pour un chantier d’un telle ampleur ne soit accompagné d’aucun bilan écologie, en particulier avec les changement climatiques et les pénuries énergétiques prévisibles.
Faute de chiffre officiel, les estimations d’un ingénieur civil non impliqué dans le projet font état de 130’000m3 de gravat déplacé et de 30’000 m3 de béton armé coulé.

En comptant 10m3 en moyenne par camion, ce chantier pourrait générer au moins 160’000 trajets. ce qui correspond pour un chantier s’étendant sur 4 ans, à 180 camions par jours soit un camion toutes les 3 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.